11/04/2014

PACA : les carrossiers du CNPA au rendez-vous !

Un rendez-vous incontournable pour mieux s'informer et se défendre !

 

Une soixantaine de professionnels a participé à la réunion régionale organisée par le CNPA le 8 avril à Aix-en-Provence.

Ce rendez-vous dédié aux carrossiers a permis de passer en revu tous les sujets d’actualité et de présenter toutes les actions syndicales conduites par le CNPA au service de la profession.

Après un rapide état des lieux et des perspectives de la filière, les représentants des Carrossiers du CNPA, dont Yves Levaillant, son Président national, ont abordé plusieurs thématiques au cœur des préoccupations des professionnels :
 

  • les relations assureurs-réparateurs : libre choix de son réparateur et loi sur la consommation, alertes sur les conventions COVEA, SFEREN, NOBILAS, facturation des prestations annexes dont celle des VR, tentative de dialogue direct avec les assureurs, point d’étape des travaux CEPC, actions pour une vérité des temps et une vérité des coûts en carrosserie ;
  • les relations avec les experts : règlement des litiges avec les experts, limites du rôle économique des experts, point d’étape sur le VE, responsabilités des réparateurs ;
  • Une norme AFNOR pour la profession, relations avec les entreprises de débosselage...

De l'avis des professionnels, un rendez-vous incontournable pour mieux s’informer et se défendre. A renouveler !


02/04

GARAC : dernière journée portes ouvertes le 5 avril

 

Le GARAC ouvre ses portes aux jeunes et aux familles pour les informer sur les métiers de la Distribution et des Services de l’Automobile, de la Moto et du Poids lourd le samedi 5 avril de 9h à 12h30.

 

 

POLE ACCUEIL
- Informations sur les orientations possibles
- Renseignements sur les études au GARAC
- Dossiers de candidature et Inscriptions
- Présentation de l’Association des Parents d’élèves

VISITES GUIDÉES du GARAC
- Visite Formations supérieures Industrielles
- Visite réservée aux candidats pour les formations BTS Après-Vente Auto (VP, Moto et VI), BTS Conception et Réalisation de Carrosseries, Formation d’Ingénieur du CNAM spécialité Maintenance de Véhicules, en partenariat.
- Visite générale et/ou thématique
- Visite réservée aux candidats pour les autres formations techniques (hors celles citées ci-dessus) et pour TOUTES les formations tertiaires.
- Visites à la demande
- Internat classique, Internat-Résidence, Résidence Etudiants.

Pour en savoir plus sur le GARAC


13/02

Elections municipales 2014 : faites entendre votre voix !

 

Des positions clairement autophobes ? Une fiscalité locale excessive ? Des emplois de proximité menacés ? Des solutions de mobilité innovantes ? Une nouvelle place pour l’automobile dans la ville ?

A l’occasion du scrutin des municipales les 23 et 30 mars prochains, les candidats ont formulé des propositions qui impactent directement nos métiers.

Intéressantes, dangereuses ou originales, elles sont au cœur de vos préoccupations de citoyen et de chef d’entreprise.

Aussi, le CNPA vous invite à réagir aux articles mis en ligne sur notre blog de campagne www.avenir-automobile.fr et à y laisser vos commentaires.

Soyez acteur de la campagne et faites entendre votre voix !


29/01/2014

Libre choix du réparateur : la loi enfin votée !

Le libre choix du réparateur est définitivement inscrit dans la loi ! Les Sénateurs réunis en séance publique ont adopté le texte en seconde lecture. Ce vote couronne de succès les années d’actions syndicales de notre Organisation sur ce dossier prioritaire. Ce travail de conviction a été mené par le CNPA auprès de tous les acteurs : ministères, DGCCRF, Commission d’Examen des Pratiques Commerciales, députés et sénateurs, interprofession (CGPME...).

Les deux dispositions qui ont été défendues par notre Organisation sont désormais gravées dans le marbre :
- le rappel du libre choix s’applique non seulement aux nouveaux contrats conclus après la publication de la loi, mais également à ceux qui seront tacitement reconduits ;
- il devra figurer sur les différents supports envoyés par les assureurs.

Un arrêté doit préciser les modalités du rappel du libre choix à l'assuré au moment du sinistre : le CNPA est d’ores et déjà force de proposition pour cette étape finale.

Soyez assurés de notre même conviction pour veiller à l’application concrète de la loi !


23/01/2014

Voeux 2014 du CNPA

Patrick Bailly, Président National du CNPA, entouré de son Equipe, a présenté hier les vœux de la distribution et des services de l’automobile, lors du cocktail annuel de notre organisation.

« Comme ne le savent que trop bien nos distributeurs et nos prestataires en « mobilité », nos modèles reposent sur la vente, l’après-vente et le service… Il ne faut pas oublier le client. Un automobiliste, d’ailleurs, qui a certainement des devoirs en termes de sécurité routière et d’environnement, mais aussi un droit : celui de se déplacer librement.

Oui, les modèles économiques évoluent et leur mutation pose un grand nombre de problèmes. Oui, le CNPA y prendra sa part en fédérant tous ses professionnels sur une vision et une dynamique de filière. Nous sommes tous concernés, et nos 21 métiers sont en première ligne, face à leurs clients.

Non, préserver les formes de statu quo est vain : l’économie, la société, les attentes de nos clients vont très vite et bousculent les codes habituels. Il faut donc conserver une idée d’avance, être attentifs et ouverts aux changements en les précédant. (…)

Comment ces ruptures ne seraient-elles pas passionnantes et attractives pour les nouvelles générations ? Nous leur proposons de prendre part à cette nouvelle révolution. Le technicien et le commerçant, voilà en effet l’esprit pionnier qui caractérise depuis toujours l’automobile ! »

Lire l'intégralité du discours


17/12/13

Libre choix du réparateur : le combat de plusieurs années du CNPA enfin récompensé !

Les députés réunis en séance publique ont adopté cette nuit en deuxième lecture le projet de loi relatif à la consommation comportant l'amendement sur le libre choix de son réparateur. L'action du CNPA, déclenchée avant 2008, pour inscrire ce rappel du libre choix dans la Charte CEPC (Commission d’Examen des Pratiques Commerciales), signée avec les assureurs le 16 mai 2008, ne s'est jamais relâchée. Ce travail de longue haleine, ponctué encore le 28 octobre dernier d’une audition du CNPA par le rapporteur du projet de loi, a permis d’ajouter la proposition défendue par le CNPA de rendre aussi obligatoire cette mention du libre choix sur les avis d'échéances annuelles lors du renouvellement tacite de contrat.

Le CNPA a eu une écoute particulière de la part du rapporteur qui est aussi Président de la CEPC, instance où seul le CNPA siège pour le secteur automobile.

Après plusieurs années de travail, d'auditions par les ministres, dont Benoît Hamon, ministre de la Consommation, de réunions avec les rapporteurs du projet de loi, de relais parlementaires avec ses adhérents, le CNPA se félicite du résultat obtenu pour les professionnels de l'automobile. Il reste encore une échéance législative avec le vote prochain par le Sénat.

Le CNPA s'est déjà positionné en force de proposition sur la rédaction de l’arrêté qui précisera les modalités pratiques de cette mesure au moment du sinistre. D’ores et déjà, vous pouvez commander les constats amiables réalisés par le CNPA.

Le CNPA se réjouit du résultat de son action pour tous les professionnels de la réparation-collision en France : concessionnaires, agents, carrossiers, MRA... c'est un travail commun de tous les métiers du CNPA qui a permis de faire avancer concrètement des solutions au bénéfice de vos entreprises et de vos clients. Il est regrettable, mais sans surprise, que certaines organisations cherchent frénétiquement à s'assurer la paternité de ces résultats et présentent les démarches effectuées avec une mémoire très sélective... Les professionnels sont seuls juges de l'efficacité réelle de leurs organisations respectives. Ils savent parfaitement faire la différence, ce que confirment d'ailleurs leurs adhésions.... Le CNPA s'attachera, avec sérieux, à les accompagner tant sur le plan national que sur le plan local pour rééquilibrer leurs relations avec les sociétés d'assurance de façon réaliste et de manière durable.

En savoir plus


04/11/13

Marché automobile : léger rebond en octobre

En octobre, le marché des VP marque un léger rebond à + 2,6%, soit 166 515 immatriculations sur le mois. Le même mouvement de reprise est constaté pour les véhicules utilitaires légers (VUL) et les véhicules industriels (VI). Cependant, sur les 10 premiers mois de l’année, le marché des VP reste en baisse de 6,9% avec 1 476 328 immatriculations…

+ 2,6% : Voitures particulières (VP)
En octobre, avec 166 515 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 2,6% à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2012. Sur les dix premiers mois, avec 1 476 328 immatriculations, le marché des VP est en baisse de 6,9%.

+ 3,7% : Véhicules utilitaires légers (VUL)
Avec 36 281 immatriculations au mois d’octobre, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 3,7% à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2012. Avec 303 219 immatriculations de janvier à octobre, le marché des VUL est en baisse de 5,4%.


+ 2,8% : Véhicules légers (VP + VUL)
202 796 véhicules légers neufs (voitures particulières et véhicules utilitaires légers de moins de 5,1 tonnes) ont été immatriculés en octobre 2013, soit une hausse 2,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2012.
1 779 547 VP + VUL ont été immatriculés au cours des dix premiers mois de 2013, soit une baisse de 6,7%.

+ 7,7% : Véhicules industriels (VI)
Avec 4 384 immatriculations au mois d’octobre, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes est en hausse de 7,7 % par rapport à octobre 2012. Avec 34 350 immatriculations de janvier à octobre 2013, le marché VI est en baisse de 6,5%.

 

  Octobre 2012 /2013 Cumul janvier à octobre 2012 / 2013
Voitures particulières (VP) + 2,6% - 6,9%
Véhicules utilitaires légers (VUL) + 3,7% - 5,4%
Véhicules légers (VP + VUL) + 2,8% - 6,7%
Véhicules industriels (VI) + 7,7% - 6,5%



06/09

Taxe Poids lourds : un report raisonnable mais des questions toujours en suspens…

Compte tenu des multiples interrogations entourant la mise en place de la taxe poids lourds qui empêchent les professionnels de s’y préparer correctement, le CNPA ne peut qu’approuver le report de l’application de la taxe au 1er janvier 2014.

•    Sur le plan technique tout d’abord, puisqu’à seulement un mois de l’échéance, l’administration n’était toujours pas en mesure d’apporter de réponses précises aux questions posées par le CNPA sur la problématique des essais et réparations des véhicules industriels.

•    Sur le plan juridique ensuite, au vu de l’inégalité de traitement manifeste entre certaines professions. Le CNPA ne peut accepter que les forains puissent être exonérés au motif qu’ils ne transportent pas de marchandises, si les réparateurs ne le sont pas également et pour les mêmes raisons.

•    Sur le plan économique enfin, car la crise que traverse la filière camion avec un marchés en baisse de -10% sur les 8 premiers mois 2013, ne peut qu’inciter le gouvernement à modérer la pression fiscale sur les entreprises...

Lire la suite du communiqué de presse du CNPA


15/07/2013

Réduction des vitesses sur route : une proposition incompréhensible et décalée

La perspective d’un abaissement généralisé des limitations de vitesse est incompréhensible à l’heure où les chiffres de la sécurité routière viennent confirmer l’efficacité des efforts réalisés par les automobilistes français, à savoir une baisse de 15,1% du nombre des tués sur la route au cours du 1er semestre 2013, soit 257 vies épargnées.

Le CNPA, en lien avec l’URF (Union Routière de France), rappelle que le plus important à ce stade est de faire respecter les vitesses limites autorisées actuelles, et se félicite tout particulièrement de la nouvelle étape récemment franchie qui autorise la poursuite transfrontière des infractions en matière de non-respect des vitesses limites.


La vitesse inadaptée constitue la troisième cause de mortalité sur les routes, loin derrière l’alcool et la somnolence. Sur autoroute, la vitesse n’est en cause que dans 13% des accidents mortels (22 tués par an en moyenne). Sur les 23 pays européens disposant d’un réseau autoroutier, 10 affichent des limitations de vitesse inférieures à 130 km/h, dont le Royaume-Uni et les Pays-Bas qui effectuent actuellement des essais en vue d’augmenter les vitesses maximales autorisées, pour favoriser la croissance économique de leur pays.

Une nouvelle étape de la politique de sécurité routière qui ne se limite pas à la répression doit être initiée. Les leviers sont identifiés : qualité des infrastructures, état des véhicules et adéquation des comportements. A cela s’ajoutent des réflexes simples comme un entretien régulier du véhicule et un bon gonflage des pneus.

La baisse des crédits affectés à l’entretien du réseau routier par l’Etat, les départements et les communes, inquiète : en 2011, 44 départements avaient diminué leur budget « voirie » de plus de 5%.

La sécurité routière, c’est aussi et surtout une route lisible, équipée et bien entretenue.


28/06

"On se bouge avec le CNPA !" : fin de l'opération

Fin de l'opération nationale de solidarité portée par les professionnels de l'automobile en faveur du pouvoir d'achat, de l'emploi et de la sécurité routière.


30/05

Déblocage anticipé de l’épargne salariale «en particulier dans le secteur de l’automobile»

Le Sénat a adopté la proposition de loi portant déblocage exceptionnel de la participation et de l'intéressement, en précisant que les salariés pourront bénéficier de cette évolution « en particulier dans le secteur automobile ». Le CNPA voit dans cette précision un signe d’encouragement et la preuve d’une prise en compte des graves difficultés rencontrées par la filière automobile. Le CNPA avait en effet proposé cette piste de travail au gouvernement comme un levier susceptible de soutenir le commerce automobile, source d’emplois non délocalisables...

Lire le communiqué de presse


22/05

GARAC : remise des diplômes de la deuxième promotion des apprentis ingénieurs

Les apprentis de la deuxième promotion en « Maintenance de véhicules » ont reçu des mains de Patrick Bailly, Parrain de la Promotion et Président national du CNPA, leur titre d’ingénieur lors d’une cérémonie mardi 21 mai à Argenteuil, en présence de Francis Bartholomé, Président de l’AFISA, de Raymond Vié, Président du GARAC et de Pierre Rousseau, Président de l’ANFA. Issue du travail en collaboration des partenaires de l’AFISA, cette formation unique en France se déroule en 3 ans sous contrat d’apprentissage et est dispensée par l’Ecole d’Ingénieurs du Cnam et par le GARAC. Des jeunes mieux formés pour des entreprises plus performantes...

Patrick Bailly a très tôt mis l’accent sur « l’accélération des besoins en personnels très qualifiés, aux compétences multiples, liés à l’évolution accrue des technologies et des démarches qualité service et satisfaction clients ». « De nouvelles niches de rentabilité sont à développer dans nos métiers. Un processus irréversible de reenginnering des activités après-vente est lancé ».

Le niveau d’entrée requis pour les futurs apprentis est un bac + 2 (BTS ou DUT). Agréée par la Commission du titre d’ingénieur, cette formation récente prépare à des missions d’ingénierie qui ne remplacent aucune fonction ou responsabilité déjà existantes. Il s’agit de répondre à la complexité accrue des interventions après-vente dans le cadre de la politique de satisfaction clients. De même, le management des nouvelles contraintes du secteur doit pouvoir être pris en charge par des cadres de haut niveau, formés à cet effet.

Forts de leur expertise technologique, de reengineering des systèmes et des process autant que de leur capacité à piloter le changement et à manager les activités après-vente, ces nouveaux ingénieurs au profil de manager pourront prétendre à des postes de coordinateur management et qualité après-vente.

Cette formation complète le parcours d’excellence voulu par la profession avec la possibilité de suivre ce cursus par la voie professionnelle depuis la 3e.

Sur les 11 reçus de la Promotion n°2, tous mettent ou mettront en œuvre leurs compétences dans la maintenance de véhicules. Ainsi, sept sont insérés dans l’après-vente auto, un chez un carrossier constructeur, un chez un équipementier, un chez un groupe européen d’ingénierie et de conseils en innovation, deux prolongent leur formation à l’étranger avant d’entrer dans l’après-vente auto.

Pour en savoir plus sur le GARAC


09/04

"On se bouge avec le CNPA !" : c'est parti

L'opération nationale de mobilisation en faveur du pouvoir d'achat, de la sécurité routière et de l'emploi est officiellement ouverte depuis ce matin. Pas moins de 12 métiers du CNPA s'engagent, en particulier en direction du public jeune, pour leur proposer des solutions concrètes et témoigner de la solidarité de la profession compte tenu des difficultés que rencontre aujourd'hui le pays… Cette campagne, qui se déploie sur l'ensemble du territoire, durera jusqu'au 28 juin prochain. Merci de votre mobilisation et bonne campagne à tous !


02/04

Enquête sur les salaires dans les services de l'automobile

Une enquête nationale sur les salaires, réalisée à la demande des organisations patronales dont le CNPA, est en cours jusqu’au 26 avril 2013.

L’objectif de cette enquête, diligentée par l’Observatoire de la Branche des Services de l’Automobile (OBSA), est de mieux connaître les salaires pratiqués actuellement dans nos diverses activités, en établissant quelques comparaisons selon des critères bien définis : taille de l’entreprise, zone géographique, qualification des salariés…

Le rapport final de synthèse des résultats de l’enquête présenté à l’OBSA, sera adressé par mail à chaque entreprise qui aura accepté de participer à l’opération, avant l’été 2013. Ces données vous permettront de situer votre entreprise par rapport à celles qui opèrent dans la même région et le même secteur d’activité.

Les 500 premières entreprises qui auront validé le questionnaire se verront remettre les résultats détaillés de l’enquête, avant qu’ils ne soient rendus publics, sur une clé USB de 8 Go qui leur sera expédiée gratuitement.

La communication des données est anonyme, et la confidentialité des données recueillies est garantie. Les résultats ne permettront pas d’identifier les entreprises ayant accepté de participer, ni leurs répondants, ni leurs réponses.

Pour répondre à l’enquête


29/03

Intervention de François Hollande hier soir : le Président reprend la proposition du CNPA sur le déblocage de l'épargne salariale

Les professionnels de l'automobile ont été entendus. Lors de son intervention télévisuelle hier soir, le Président de la République a annoncé un déblocage immédiat de la participation salariale. « Je propose que, pour tous ceux qui ont l'usage de ces accords de participation - 4 millions de Français - elle puisse être débloquée immédiatement, sans pénalité fiscale ».

Un montant maximal de 20.000 euros pourra être débloqué pendant six mois, a précisé le chef de l'Etat.
Les Français pourront l'utiliser pour remplacer leurs voitures, comme le CNPA le propose au gouvernement depuis plusieurs mois.


Il s'agit d'ailleurs d'une proposition portée par Patrick Bailly et bien identifiée comme telle par les medias ce lundi 25 mars: Consulter la revue de presse du CNPA.

Nous vous proposons de prendre plus précisément connaissance des arguments développés par le CNPA en consultant la fiche ABCédaire dédiée.


07/03

Fiscalité pétrolière : les arguments du CNPA

 
Dans le cadre de la Conférence Environnementale et des débats qui ont lieu sur la Transition Ecologique, la Ministre de l’Ecologie a installé en décembre 2012 un Comité permanent pour la Fiscalité Ecologique (CFE), dont les recommandations seront présentées au printemps 2013. L’un des objectifs est notamment de ramener le taux de la fiscalité écologique français dans la moyenne européenne, en réduisant en particulier l’écart de la taxation entre le diesel et l’essence (17 centimes d’euros), mesure qui rapporterait à l’Etat près de 7 milliards d’euros en un an. Différents scénarii de rattrapage gazole-essence sont envisagés :
  • Relever le taux appliqué au gazole au niveau de celui qui est actuellement assis sur l’essence.
  • Augmenter substantiellement la taxation du gazole de manière à couvrir tous les coûts directs et indirects provenant de la pollution (environnementaux, sociaux, etc.).
  • Aligner les deux taux en relevant celui appliqué sur le gazole et en baissant celui assis sur l’essence (neutralité budgétaire pour l’Etat).
En parallèle, la Ministre de l’Environnement a avancé un nombre de 40.000 décès annuels imputables aux particules fines émises à l’échappement des moteurs diesel.

Afin de répondre à cette préoccupation, le Ministre du Redressement Productif a évoqué une « prime de conversion » applicable aux motorisations diesel les plus anciennes (avant 2000), qui seraient les plus polluantes, soit 7 millions de véhicules (27% du parc en circulation). Cette prime, selon les déclarations du Ministre Arnaud Montebourg, a été à ce stade écartée en 2013...

Lire les arguments du CNPA


05/03

Une proposition de loi en faveur du libre choix du professionnel automobile : le CNPA entendu


 
A la suite de l'action du CNPA, Catherine Vautrin, Vice-présidente de l'Assemblée Nationale, député de la Marne, ex-Présidente de la CEPC et ancien ministre, a déposé une proposition de loi, cosignée par 85 députés, qui réactive le dossier du libre choix du réparateur.

C'est le sens du courrier adressé à Patrick Bailly, Président National du CNPA : "Vous aviez bien voulu, dans le cadre de mes fonctions de Présidente de la Commission d'Examen des Pratiques Commerciales (CEPC), appeler mon attention sur les difficultés que vous rencontriez pour le respect de ce principe dans vos relation avec les compagnies d'assurance», indique -t-elle dans celui-ci, précisant par ailleurs qu'elle a "décidé de déposer une proposition de loi, cosignée par 85 de ses collègues, qui propose d'inscrire dans la loi le fondement de ce principe afin qu'il puisse bénéficier des garanties suffisantes".
Cette reconnaissance de la légitimité du combat du CNPA pour le libre choix de son professionnel automobile est une avancée pour tous les réparateurs. Le CNPA a remercié officiellement les parlementaires, dont Catherine Vautrin de cette action en faveur des professionnels de l'automobile et des usagers.   

Lire le courrier


19/02

Pré-diagnostic énergie : dernière ligne droite pour bénéficier de l'aide ADEME

Comme d’autres secteurs d’activités, les professionnels des services et de la distribution automobile sont des consommateurs d’électricité et de gaz. L’augmentation de la facture énergétique pèse sur les établissements, en particulier pour certaines activités comme la carrosserie, avec des factures énergétiques qui peuvent aller jusqu'à 100 000 euros par an.

Afin d’établir les enjeux pour la profession et d’évaluer les gains possibles en matière de consommation d’énergie dans les métiers de la distribution et des services de l’automobile, le CNPA  mène actuellement une étude permettant d'établir un état des lieux des consommations d'énergie et proposer à terme aux  entreprises une démarche de réduction de leur consommation d’énergie. 

Le CNPA a donc lancé en juillet 2011, une opération collective de pré-diagnostics énergie réalisés par la société DEKRA Industrial et dont 50% du coût est financé par l'ADEME.  Le pré-diagnostic énergétique permet, à partir d’une analyse des données disponibles sur le site (factures, plan du bâtiment...), de dresser une première évaluation du potentiel d'économies d'énergie pour le bâtiment considéré et d’orienter l'entreprise vers des recommandations comportementales, d'équipements et/ou de travaux à effectuer.  L'objectif principal d'un pré-diag énergétique est donc de mieux évaluer les gains possibles en matière de consommation d’énergies et faire ainsi des gains financiers.

Pour en savoir plus


08/02

Un nouveau Président pour les ramasseurs agréés d'huiles usagées du CNPA

Hier, les membres du Conseil d’Administration ont élu Jean-François Martin à la présidence de la Branche nationale des ramasseurs agréés d'huiles usagées.

 

Il succède à Jean-François Carbonne qui reste au sein du Bureau de la Branche, en tant que Vice-président Délégué, appuyés également de Jean-Marc Rieger (Vice-président), Didier Ropars (Secrétaire), et Laurent Culard (Trésorier).

 

Cette équipe renforcée se réunira le 7 mars pour définir son programme de travail, dont l'un des premiers dossiers majeurs concerne une demande d'exemption de la taxe poids-lourds


07/02

Qualité de l'air: réaction du CNPA aux mesures annoncées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme annoncé à l’automne, le gouvernement a réuni hier le comité interministériel sur la qualité de l’air, qui a présenté un « plan d’urgence pour la qualité de l’air » composé de 38 mesures.

Delphine Batho, Ministre de l’Environnement, a en effet "acté l'échec des ZAPA", qu’elle juge socialement injustes et écologiquement inefficaces. Le CNPA est soulagé de voir que ce dispositif est abandonné, car les risques qu’il comportait étaient significatifs.
Lire la position du CNPA : "Pour des ZAPA respectueuses des entreprises et des automobilistes".

Le CNPA est également satisfait de voir que l'éco entretien des véhicules est retenu au sein des 38 mesures. Il s’agit d’une proposition portée par le CNPA depuis le début des travaux du Grenelle de l'environnement en 2008 : le parc roulant dépassant les 37 millions de véhicules, il apparaît en effet évident que son bon entretien a un impact environnemental déterminant sur l’ensemble de ses émissions.
Consulter la position du CNPA : "L'éco entretien: agir sur les émissions du parc roulant".

L’un des axes retenus par le plan s’oriente sur la « création de leviers pour renouveler le parc des véhicules polluants » : là encore, le CNPA retrouve un message qu’il porte pour l’ensemble des véhicules. Parmi les propositions qui ont été faites :
- Le CNPA propose de suivre l'exemple allemand en affectant une partie des recettes de la future taxe poids lourds prévue pour 2013 à la modernisation du parc.
Lire la proposition du CNPA : "Moderniser le parc de poids lourds sans peser sur les finances publiques".
- Le CNPA soutient également la nécessité de renouveler le parc des anciens cyclomoteurs, indispensables à la mobilité de certaines catégories de population à faible pouvoir d'achat, au premier rang desquelles les jeunes.
Lire la proposition du CNPA : "Pour une prime au remplacement des cyclomoteurs".

Par ailleurs, le développement des véhicules hybrides et électriques reste un axe prioritaire pour le gouvernement, une stratégie que le CNPA soutient naturellement depuis plusieurs années
Lire la position du CNPA : "Accompagner le déploiement des véhicules électriques". Depuis le début de ses travaux le 25 juillet dernier, à l’occasion du lancement du Plan de Redressement de la filière automobile, le CNPA travaille activement avec Philippe. Hirtzman, sur le déploiement des bornes de recharge de véhicules électriques. Les réseaux traditionnels de proximité déjà répartis en régions, comme les stations-service par exemple, doivent contribuer à la réalisation de cet objectif national.

Néanmoins, un certain nombre d’autres sujets doivent être suivis de près, afin de s’assurer que les intérêts des 100 000 entreprises du commerce et des services de l’automobile sont bien pris en compte.

- Une mission est lancée par le gouvernement pour étudier un dispositif permettant d’identifier les véhicules vertueux en matière d’émissions. Est-ce le retour de la pastille verte?  La mission rendra ses propositions à l’été 2013. Le CNPA participera et suivra attentivement ces travaux.

- L’installation d’équipements permettant d’améliorer le bilan d’émission des particules des véhicules anciens fera l’objet d’un arrêté avant l’été pour les poids lourds et les VUL notamment. Si le CNPA soutient cette mesure, il convient néanmoins de participer activement à son élaboration.

Afin de continuer à représenter la Branche dans le sens d'une mobilité garantie pour tous, le CNPA rencontre les équipes de Delphine Batho le 19 février prochain.